Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans Les silences du professeur (The silent world of Nicolas Quinn), l'inspecteur Morse enquête sur la mort d'un homme découvert empoisonné à son domicile. La surdité du défunt Professeur Nicholas Quinn faisait de lui un homme différent des autres mais aussi un membre controversé de la Commission des examens. Affaire personnelle, vengeance, scandale universitaire? Secondé par Lewis, Morse plonge à nouveau dans le milieu enseignant d’Oxford et tente d'esquisser un portrait de la victime. Car être sourd ne vous empêche nullement de comprendre ce qui se passe autour de vous et peut être Mr Quinn en savait-il un peu trop. De nombreuses questions demeurent toutefois sans réponses et les deux policiers vont devoir pénétrer dans bien des vies privées pour y débusquer des secrets jalousement gardés. 

Morse est encore aux prises avec le monde policé (?) d’Oxford, cette fois avec la très sérieuse et apparemment irréprochable Commission des examens de l’enseignement secondaire dont la victime faisait partie. L’occasion de résoudre ici une énigme dans la plus pure tradition du whodunit.  Même si l’intrigue est complexe et la résolution un peu laborieuse et confuse - Morse est sûr de lui, puis moins sûr, se trompe, émet d’autres hypothèses…-, Les silences de professeur est un excellent roman de Colin Dexter avec pour cadre Oxford et cette ville dans la ville qu’est l’université (Town and Gown). Les personnages qu'il y situe sont ambigus et fuyants, empêtrés dans leurs secrets. Corruption, jalousies professionnelles, adultères... telle est la réalité derrière une façade de respectabilité. . Un monde sans pitié finalement.

Une demi-heure plus tard, tandis que les deux policiers quittaient la maison de Walton Street, Morse songea aux paroles du Dr Hans Gros, ancien professeur de criminologie à l’université de Prague. Il les connaissait par cœur : « Nul acte humain ne survient par pur hasard, sans le moindre lien avec d’autres actes. Nul n’est inexplicable. » Morse avait toujours partagé cette opinion. Pourtant, en sortant dans la rue silencieuse, il commençait à se demander si elle était toujours valable.

Colin Dexter – Les silences du professeur © 10-18 Grands détectives

Tag(s) : #Oxford, #Les enquêtes de Morse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :