Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le revolver de Maigret entraîne le commissaire de Paris (Richard Lenoir, Voltaire, Popincourt) à Londres (ville pour laquelle il manifeste très peu d’empathie, comme New York) pour une enquête qu'il ne résoudra pas vraiment. Mais il sait qu’un jour viendra où les coupables ou les commanditaires de cette sordide histoire de chantage et de désir de vengeance allant jusqu’au meurtre d’un député - dont le corps est retrouvé dans une malle - seront confondus.

En sus des principaux protagonistes - une femme de tête sans scrupules, un homme que l'amour rend faible, un jeune homme un peu perdu - on retrouve quelques personnages familiers des romans, une concierge bavarde et pour une fois aimable, une petit bonne délurée et contente d'elle. Le revolver de Maigret marque aussi l'entrée en scène du Dr. Pardon (lui et son épouse deviendront les rares amis des Maigret) et le retour de l'inspecteur Pykes, de Scotland Yard, déjà rencontré dans Mon ami Maigret.

C’est un roman, que l'on a pu rapprocher des romans « durs » de Simenon,  où Maigret traque une fois de plus l'énigme des existences. Au sein d’une société où s’agitent des personnages pathétiques (Lagrange) ou abjects (Jeanne Debul) et où sommeillent de misérables petites tas de secrets, il montre son caractère humain et son attention aux autres, en particulier à Alain, le fils de Lagrange. Au-delà de sa capacité à résoudre des énigmes, il se pose une fois de plus en « raccommodeur de destinées ». Après tout, n’est-ce-pas aussi pour cela que nous l'aimons tant ? 

« - Elle s’en tirera toujours, alors que mon père…

- Non. Pas toujours. Ici, en Angleterre, je suis désarmé car il me faudrait prouver qu’elle a commis des crimes prévus par les lois qui régissent l’extradition. Elle ne restera pas éternellement à Londres. Elle a besoin de Paris. Elle y retournera et j’aurai eu le temps de m’occuper d’elle. Si même ce n’est pas tout de suite, son tour viendra. (…) Tu peux la regarder. Tu n’as pas à avoir honte. Elle n’en préférerait pas moins être dans ta peau que dans la sienne. »

Georges Simenon – Le revolver de Maigret © Omnibus

Tag(s) : #Paris, #Maigret, #Policiers, #Londres

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :